#SansMaVoiture mais pas sans voiture !

Actualité publiée le 27/10/2017 | catégorie : Votre autopartage

Retour sur la deuxième opération #SansMaVoiture organisée par Bordeaux Métropole en octobre 2017. Les 51 participants font le bilan après avoir laissé leur voiture pendant 1 mois dans un parking sécurisé et testé des offres de transports alternatifs sur Bordeaux. Retours sur cette expérience et focus sur l’autopartage en particulier.

Bilan de l’opération

À la cérémonie de clôture de l’opération, Géraldine di Matteo (représentante de Bordeaux Métropole) a félicité les 51 participants qui sont allés jusqu’au bout de l’aventure. 65% d'entre eux n'avaient qu'une seule voiture pour le foyer, et 2 personnes ont vendu leur véhicule avant la fin de l'opération.

Tous les participants ont donc bénéficié d'offres pour tester les transports en commun bien-sûr, et aussi les vélos en libre-service de la ville, le tout opéré par TBM. Entre autres, ils ont aussi pu tester différentes offres d’autopartage avec Bluecub, Koolicar et Citiz.

Pour ceux qui ont testé Citiz, nous leur avons demandé de définir le service 3 mots que nous avons retranscrit sur un visuel.

" Habitant en centre-ville, continuer à posséder sa propre voiture pour finalement l'utiliser assez peu est tout à fait dépassé. À mon sens, l'auto-partage me semble être la "modernité" ! " - Laurent, participant à #SansMaVoiture

Autopartage : la voiture en libre-service aux plusieurs formes

On parle de plus en plus d’autopartage, mais cela reste encore conceptuel pour beaucoup ! Les différentes formes d’autopartage, utiles certes, participent également à alimenter la confusion ; ce que nous avons pu constater avec des participants à #SansMaVoiture.

Certains avaient effectivement quelques lacunes à faire la distinction entre les différentes offres qu’on leur proposait de tester. Voici donc un petit résumé :

L’autopartage entre particuliers (avec Koolicar) : les utilisateurs louent des voitures de particuliers via une plateforme qui gère la facturation et l’assurance

L’autopartage en trace directe (2 types) :

  • Avec stations (Bluecub) : les utilisateurs louent des véhicules en libre-service, disposés sur des stations identifiées. Les voitures peuvent être prises sur une station et rendues à une autre.
  • Sans stations (Yea!) : pas de station identifiée, les véhicules en libre-service sont stationnés sur la voirie et peuvent être rendus sur un autre emplacement dans un périmètre donné (l’intra-boulevards de Bordeaux), sans payer le parcmètre.

L’autopartage en boucle (Citiz) : les utilisateurs louent des voitures en libre-service, qu’ils réservent à l’avance en précisant le temps de location. La voiture est prise puis ramené au même emplacement qui lui est réservé

Rester mobile dans une ville avec plus d’espace

En partenariat avec l’ADEME, le bureau 6-t a réalisé une enquête sur l’autopartage, avec un focus particulier sur l’autopartage en boucle. Des utilisateurs du Réseau Citiz ont fait parti des répondants.

Une des conclusions de l'enquête est que "chaque voiture d’autopartage remplace 10 voitures particulières et libère 9 places de stationnement".

Avec 60 véhicules Citiz à Bordeaux, le service permettrait ainsi de libérer 540 places de stationnement en ville, soit 5940 m2 !